Le quatuor AMICIS en concert

Ce vendredi soir 3 mars, les quatre amis qui composent le quatuor AMICIS ont porté les nombreux mélomanes venus les soutenir, dans un univers autre que leur quotidien, celui de la musique classique.

Dans son discours de bienvenue, Richard Stoltz, maire de la commune, a exprimé en son nom personnel et celui de la communauté, son total soutien dans une initiative telle que celle-ci, qui se veut être une parenthèse heureuse dans la vie de tous les jours. « Ces jeunes artistes, dont Marc qui habite dans notre village, sont venus avec deux objectifs, d’une part leur volonté de partager avec nous leur passion musicale, d’autre part celle de faire vivre dans une autre dimension une commune rurale comme la nôtre », dit-il. Bernard Weinhard, président du Conseil de Fabrique, a lui aussi remercié les acteurs d’avoir choisi l’église St Pantaléon comme lieu pour offrir leur premier concert public.

D’emblée, Marc Bender, au violon, a exprimé son bonheur de « jouer ce soir à domicile » avant de présenter ses trois fidèles amis issus comme lui de différents conservatoires de France et d’Allemagne, après les avoir rencontrés lors de festivals et de concerts. Animés tout comme Marc d’une même passion, Gabriel Henriet au violon, Emile Jouette à l’alto, et Delphine Henriet au violoncelle, évoluent aujourd’hui dans le monde de la musique en enseignant leur discipline aux jeunes générations.

Avec beaucoup de cœur, de complicité, et de maîtrise de leur instrument, le quatuor a offert une heure et demie d’émotions et de pur bonheur musical au public, avec un programme varié d’œuvres de grands compositeurs comme W.A.Mozart « Divertimento KV 136 » et la populaire « Petite Musique de Nuit KV 525 », F.Mendelssohn « Quatuor à cordes en la mineur – Opus 13 », A.Borodine « Quatuor à cordes n° 2 », P.I.Tschaikowsky « Chanson triste » et J.Brahms « Danse Hongroise n° 5 » qui rappelle les sonorités des musiques tsiganes.

A n’en pas douter, les quatre artistes n’en resteront pas là, car leur avenir en totale symbiose semble tout tracé. Subjugué par leurs talents, l’auditoire n’a pas ménagé ses applaudissements tout au long de la soirée, signes de reconnaissance et d’encouragement.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.